Le club mis à l’honneur dans un article

Le doublé pour Muret

Arts martiaux – Minimes. Championnat départemental

«Pour ces jeunes, c’est sans aucun doute le deuxième plus gros événement de la saison.» Six mois après le 3e tournoi national (label A), Jean-Claude Borredon, président du comité 31, avait une fois de plus rendez-vous avec les minimes, samedi à la Maison du judo, pour les championnats départementaux.

Qualificative pour l’étape régionale, prévue fin octobre aux Argoulets, la compétition a rassemblé 160 participants (40 filles et 120 garçons), répartis en dix-huit catégories. Et côté résultats, seul le club de Muret a tiré son épingle du jeu avec deux titres en poche grâce aux succès de Levin Cosson chez les -38 kg et Malcolm Oziri chez les + 73 kg. «En principe, celles et ceux qui ont eu la chance de monter sur les podiums devraient être retenus pour les championnats régionaux. Globalement, le niveau était assez intéressant. Mais avec ces jeunes judokas, nous sommes encore dans la formation et non pas dans la quête absolue de la performance», rappelait Nadir Ali Bey, conseiller technique fédéral. L’arbitrage en fil rouge

Dans cette optique et en parallèle de ces championnats départementaux, le comité de la Haute-Garonne avait mis en place une autre épreuve axée sur l’arbitrage. «Nous proposions également la Coupe du jeune officiel cadet/cadette, qui a réuni treize participants. Ces derniers ont ainsi arbitré les combats des minimes tout en étant évalués par des commissaires nationaux», précisait Jean-Claude Borredon. De son côté, Nadir Ali Bey soulignait le rôle des clubs pour attirer leurs licenciés vers l’arbitrage : «C’est un domaine qui ne doit pas être négligé, aussi bien par les éducateurs que par les parents. De nombreux jeunes sont demandeurs pour devenir arbitres. Pour eux, c’est une bonne opportunité pour rentrer un peu plus dans le monde des adultes.»

À bon entendeur.

Article de presse citant un de nos licenciés

Arts martiaux – Judo. National cadets-cadettes. Un peu plus de cent participants, uniquement des 1re année, étaient rassemblés hier à Toulouse

De beaux combats sur les tatamis de la Maison du judo./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl

De beaux combats sur les tatamis de la Maison du judo./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl

Après les minimes au mois d’octobre, le comité de la Haute-Garonne organisait sa seconde compétition avec le label A, soit la plus haute distinction fédérale.

«Deux compétitions avec le label A dans notre département, c’est une très grande fierté. Néanmoins, pour ce second rendez-vous, je dois avouer que j’aurai préféré avoir un peu plus de combattants.» Hier, à la Maison du judo, Jean-Claude Borredon, président du comité de la Haute-Garonne, était assez partagé.

D’un côté, près de six mois après le tournoi national minimes qui avait recensé 323 participants aux Argoulets, il savourait la nouvelle attribution du label A décerné par la Fédération française de judo, jujitsu, kendo et disciplines associées (FFJDA). Mais de l’autre, pour ce rassemblement dédié cette fois aux cadets et aux cadettes, il restait un peu sur sa faim. «Tout d’abord, notre épreuve tombe une semaine avant les championnats de France, programmés à Clermont-Ferrand. De plus, notre événement n’était ouvert qu’aux judokas 1re année. Et entre cette belle météo et les fêtes de Pâques, certains ont peut-être changé leurs plans au dernier moment. Pour preuve, plus de 40 % d’inscrits ne sont pas venus. C’est vraiment regrettable. Au final, nous avons eu 106 judokas. Je les remercie pour leur présence, sans oublier les soixante-dix bénévoles qui ont permis le bon déroulement de la manifestation», soulignait le président, qui avait accueilli la veille 160 minimes pour les championnats départementaux (lire ci-contre).

Jean-Claude Borredon pouvait tout de même être rassuré par la présence de compétiteurs en provenance d’Aquitaine, d’Auvergne, de Provence-Alpes-Côte d’Azur ou bien encore des Pays de la Loire.

Six titres pour la Haute-Garonne

Une journée marquée bien évidemment par les bonnes performances des Haut-Garonnais. Chez les féminines, on retiendra les premières places de Mélanie Goize (Colomiers Judo, -44 kg), Louise Farenc (Dojo Unionais, -48 kg) et Auriane Segat (US Plaisance, -70 kg). De leur côté, Sacha Geromin (JC Pibrac-Mondonville, -50 kg), Théo Martinez (Muret JC, -60 kg) et Helios Latchoumanaya (Stade Toulousain, -81 kg) ont été les belles satisfactions du tableau masculin.

Quant aux championnats de France, une vingtaine de nos représentants devraient se rendre à Clermont-Ferrand. Affaire à suivre.